RAPPORT D’ACTIVITE A.G. SEVDOR 30/11/2019

sujets divers de débats et de concertation

RAPPORT D’ACTIVITE A.G. SEVDOR 30/11/2019

Message non lude Paul Vincent le 29 Nov 2019, 20:36

RAPPORT D’ACTIVITE A.G. SEVDOR 30/11/2019
Ce rapport n'abordera que les points les plus marquants, l'activité de SEVDOR et de ses principaux membres étant très multiple avec ou à l'intérieur de nombreuses autres associations.
Voici un flyer pour mieux faire connaître l’association que SEVDOR a mis au point à l'initiative de Christiane Troude .

Il indique :

L’association SEVDOR travaille pour préserver la nature et les paysages des Monts d’Or, au bénéfice de tous et des générations futures.
SEVDOR contribue à mettre en relief auprès des décideurs de la Métropole et des 13 communes concernées, les arguments d’ordre scientifique, écologique et géologique pour :
• soutenir l’agriculture de proximité dans le massif des Monts d’Or ;
• participer à la définition et au respect des zones de Protection des Espaces Naturels et Agricoles Périurbains (PENAP) ;
• étudier les Plans Locaux d’Urbanisme-Habitat (PLU-H), surveiller leur évolution, participer aux enquêtes publiques, contribuer à une urbanisation maîtrisée ;
• accompagner des actions du Syndicat Mixte Plaines Monts d’Or.

Contact : sevdor.montdor@yahoo.fr
Site : http://www.chartemontsdor.fr
Boîte postale : Mairie, 34 Avenue de la République
69370 Saint-Didier-au-Mont-d’Or

Le rapport peut se faire en développant chacun des points mentionnés dans ce flyer.

1) • soutenir l’agriculture de proximité dans le massif des Monts d’Or
Citons par exemple les propositions de SEVDOR au SMPMO et à la SAFER pour Reconquérir les « friches agricoles » :
R. Demounem a proposé un document dans lequel il explique comment il est possible de « reconquérir les friches agricoles » sur le massif du Mont d’Or dans le but de favoriser le maintien et, si possible, le développement de l’agriculture péri-urbaine sur ce territoire.
SEVDOR a participé avec d'autres associations du Réseau de la Charte des Monts d’Or
- à la 2ème Fête de l’agriculture à l'école Sandar de Limonest le samedi 5 octobre
- et au Marché de la poire à Chasselay le dimanche 20 octobre...
Signalons au passage que le GAEC Le Bouc et la Treille a ses Portes ouvertes ce weekend et le weekend du 14-15 décembre - voir les détails notamment à viewtopic.php?f=14&t=2158 qui l'annonce à la rubrique DANS L'ACTUALITE...

2) • participer à la définition et au respect des zones de Protection des Espaces Naturels et Agricoles Périurbains (PENAP)
Les cartes des PENAP des communes de Poleymieux et de Lissieu ont été publiées et ont été à l’enquête publique en mai 2019 dans les mairies des communes concernées. R. Demounem a participé, comme représentant de SEVDOR, à plusieurs réunions destinées à élaborer ces cartes PENAP et SEVDOR est intervenue dans l’enquête publique.

3) • étudier les Plans Locaux d’Urbanisme-Habitat (PLU-H), surveiller leur évolution, participer aux enquêtes publiques, contribuer à une urbanisation maîtrisée...
Le PLU-H de la Métropole de Lyon a été adopté par le conseil de la Métropole le 13/05/2019 et il est devenu opposable depuis le 18/06/2019 à la place de l'ancien PLU, et il est consultable sur internet à l’adresse suivante : http://pluh.grandlyon.com
L'idée de faire un recours gracieux contre le maintien en AU (Attente d'Urbanisation) de zones à bonne potentialité agricole comme Favril à St-Didier et aussi contre la forte densification des zones urbanisées annoncée dans le PLU-H pour les Monts d’Or n’est pas retenue par le CA de SEVDOR. En effet, ces points, qui ont déjà été soulevés par SEVDOR lors de la phase de concertation et lors de l’enquête publique organisées pour le PLU-H, n’ont pas été pris en compte par la Métropole dans l’élaboration du PLU-H. En conséquence, un tel recours gracieux auprès de la Métropole, sans arguments notamment juridiques supplémentaires, serait donc d’avance voué à l’échec comme l’a été notre précédent recours gracieux contre le Plan de Déplacements Urbains PDU.

Néanmoins SEVDOR a eu une réponse de la Métropole sur ces problèmes lors de l'Assemblée Générale de Concertation de l' UCIL du 16/09/2019 où les représentants de la Métropole ont répondus publiquement aux différentes questions que leur avaient envoyées , en juillet 2019, les différents Comités d'Intérêts Locaux, dont SEVDOR.
Lors de l’AG de l’UCIL, les 2 questions qui avaient été envoyées par SEVDOR aux élus de la Métropole via l’UCIL ont été lues par le président de l’UCIL et ont reçu une réponse publique des responsables de la Métropole.
Question n°1 : Le Vieux Lyon et le Parc de Miribel-Jonage ont été protégés en leur temps d’une urbanisation banale. Dans l’intérêt de tous les lyonnais et de la Métropole elle-même le massif des Monts d’Or, remarquable en nature et en pittoresque, ne devrait-il pas être protégé lui aussi de la multiplication actuellement permise des divisions parcellaires et de la multiplication des petits et grands immeubles que va autoriser l’actuel PLU-H ?
Réponse à question n°1 : M. Le Faou, vice-président en charge de l’urbanisme, de l’Habitat, du Logement et de la politique de la Ville nous renvoie à des mesures positives : des zones à urbaniser AU ont été reclassées en zones agricoles A et naturelles N ; des boisements sont classés EBC ; des espaces végétalisés EVV existent ; en outre 355 bâtis patrimoniaux à préserver sont identifiés (55 secteurs seulement sur l’ancien PLU). Un architecte est mandaté par la Métropole pour les autorisations en matière de bâti. Bref, notre question est incomprise et reste sans réponse ; l’identité et la préservation spécifique du site qui lui est liée sont incomprises.
Question n°2 : Le massif des Monts d’Or est menacé par la forte progression de l’urbanisation périphérique en cours et annoncée. Comment la Métropole envisage-t-elle de faire face au flot de voitures particulières supplémentaires (dans le massif lui-même mais aussi, par contre coup, dans le reste de la Métropole) qu’entraînera inévitablement l’urbanisation densifiée de ce massif de moyenne montagne ?
Réponse à question n°2 : aucune réponse précise n’est donnée en dehors des réponses générales sans tenir compte de la spécificité du massif des Monts d’Or (développement du covoiturage et du vélo électrique, création d’un pôle multimodal à la gare de St Germain…).

Les 2 problèmes soulevés par SEVDOR restent donc posés et nous aurons l'occasion d'en discuter dans les débats qui vont suivre ce matin.

4) • accompagner des actions du Syndicat Mixte Plaines Monts d’Or.
- C'est le cas de la participation de SEVDOR (et du réseau) à la à la 2ème Fête de l’agriculture qui était coorganisée par l'Ecole SANDAR et le SMPMO. Sur le site de la Fête de l’agriculture (https://www.fete-agriculture.fr/les-par ... riculture/), 2 associations du Réseau (SEVDOR et l'Association de sauvegarde des lavoirs et du petit patrimoine) étaient citées comme partenaires du SMPMO dans l’organisation de cette manifestation.
- Le Syndicat Mixte Plaines Monts d’Or (SMPMO) avec l’Agence d’Urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise (Urbalyon) poursuit sa démarche pour établir la Stratégie 2030 de l’Espace Agriparc des Plaines Monts d’Or.
Bernard Coquet, membre du CA de SEVDOR et aussi élu de ST-Didier participant aux réunions du SMPMO, a pu présenter à SEVDOR les quatre axes stratégiques du projet du SMPMO pour un Espace Agriparc des Monts d’Or -affaire à suivre-

Autres actions diverses de SEVDOR
A signaler notamment :
- Le 19/03/2019, un diplôme Géo-évènement a été remis à L'AS-S.O.S. et à SEVDOR pour la création du sentier écologique de Chasselay. Le 19/05/2019, une balade géologique et écologique a été organisée pour faire découvrir ce sentier de 9h à 11h30 et de 14h30 à 16h30
- Rencontre SEVDOR / jeunes VTTistes organisée le 22 mai par R. Demounem et M. Bigot au sommet du Mont Thou pour sensibiliser ces jeunes sportifs au respect de l’environnement sur le massif du Mont d’Or
- A l’instar de l’exposition sur le vallon de Rochecardon (Nature et Histoire) qui s'est tenue avec succès dans les communes de Champagne, St Didier et Limonest, puis à la mairie du 9ième arrondissement de Lyon (Vaise), plusieurs associations, dont SEVDOR (avec Régis Demounem), veulent réaliser le même type d’exposition sur le vallon d’arche (qui va du col de Presle jusqu’à Rochecardon et confluence avec La Saône) et du Pomet (qui suit le vallon de l’indiennerie avant de rejoindre le ruisseau d’arche).. Le travail est en cours et sera finalisé en 2020.

FIN DU RAPPORT D'ACTIVITE...
L'année 2020 s'annonce assez importante avec notamment les élections de mars et la mise en évidence des aspects négatifs du PLUH. SEVDOR et d'autres associations ont un grand rôle à jouer pour décider la Métropole à protéger enfin, de façon sérieuse, le massif des Mont d'Or, comme site remarquable aux portes mêmes de la grande ville.
De tout ceci nous pourrons en débattre dans la suite de cette A.G. mais aussi en 2020 ... avec tous les amis des Monts d'or (au sein de SEVDOR ou ailleurs) qui veulent protéger le site.
Paul Vincent
 
Messages: 2652
Enregistré le: 21 Mar 2008, 11:54



Retourner vers EN DISCUSSION....

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron